Attention au choc des images

Syrie : bénéficiant de l’impunité et/ou de la complicité internationale, le régime banalise le massacre des populations civiles et désarmées

Après les Libanais, les Palestiniens et les Irakiens, le régime du Baath massacre son propre peuple

mardi 29 mars 2011 - 02h01, par Mediarabe.info

Logo MédiArabe.Info

La population dénonce le massacre de plus de 120 morts depuis une semaine. Les opposants accusent le Hezbollah et les Gardiens de la Révolution iranienne d’avoir contribué à cette boucherie, qui s’ajoute aux crimes commis par le Baath au Liban sur les Libanais et les Palestiniens entre 1976 et 1990, puis à partir de 2005, et en Irak depuis 2003.

Tip A Friend  Envoyer par email | impression Imprimer cet article

Le régime syrien, impuni depuis le massacre de 30.000 à 40.000 de ses citoyens en 1982 à Hama, et depuis ses crimes au Liban, récidive aujourd’hui avec le soutien du Hezbollah et des Iraniens. Deraa serait en ce moment encerclée par 5.000 Gardiens de la Révolution, et ses habitants affirment en avoir capturé cinq. Selon un opposant syrien, sans doute inspiré par la sociologue d’origine syrienne Wafa Sultan, « Israël peut rougir de honte, car il ne peut pas rivaliser avec la cruauté d’Assad, y compris contre les palestiniens de Gaza » !.

Attention : il s’agit ci-après d’images particulièrement choquantes. Elles sont strictement déconseillées aux âmes sensibles. Ces vidéos, diffusées par les sites de l’opposition syrienne, se multiplient sur YouTube à fur et à mesure du crime étatique. Ces quelques vidéos ont été tournées à Lattaquié et Deraa notamment, ces derniers jours.

Massacre à Lattaquié

Massacre à Tafas (région de Deraa)

Les cadavres jonchent les rues à Deraa, sous les tirs des snipers tout comme à Lattaquié

IMG/flv/deraa_23_03_2011.flv

Ces images sont recensées et rassemblées pour démontrer, au besoin, et si certains ont encore des doutes sur la nature du régime, la cruauté du clan Assad. Elles devraient également étayer les charges qui pèseront sur Assad et son clan le jour où ils seront jugés pour crimes contre l’humanité (certains interlocuteurs syriens affirment lui prévoir une issue à la Ceausescu, d’autres préfèrent le voir juger à la Saddam Hussein, les deux ailes du Baath ayant été nourri au même sein). D’ailleurs, selon nos sources, un collectif d’avocats syriens songe déjà à instruire son dossier.

MediArabe.info

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source « MediArabe.info »