Syrie : le régime mène une guerre électronique contre l’opposition

dimanche 20 mars 2011 - 04h11, par Mediarabe.info

Logo MédiArabe.Info

Après les dizaines de morts tombées vendredi et les centaines de citoyens enlevés samedi, le régime craint des débordements avec l’appel lancé aux mouvements Kurdes pour rejoindre la contestation. Il tente de faire taire l’opposition en menant une attaque électronique contre certains de ses sites.

Tip A Friend  Envoyer par email | impression Imprimer cet article

Les tribus de Daraa, la ville endeuillée vendredi et samedi et encerclée par les chars d’assaut, ont lancé un appel général à la mobilisation et invité les mouvements Kurdes à rejoindre la contestation. Sur le site « Elaph.com », un appel a été lancé par des internautes pour « une vaste mobilisation ce dimanche, dans tout le pays, afin de déborder les autorités ». Les commentaires affirment à l’unanimité que « la peur est désormais vaincue par le peuple, et elle change de camp ».

La preuve c’est que le régime de Bachar al-Assad compte sur plusieurs milliers de combattants du Hezbollah pour réprimer (l’ancien député Maamoun al-Homsi appelle Hassan Nasrallah a retirer ses hommes, sinon ils seront réexpédier dans des linceuls). La preuve est aussi que le peuple refuse la décision prise cette nuit par Assad, portant sur la réduction du service national de trois mois, passant de 21 à 18 mois (pour une compensation de 3 dollars par mois). Les jeunes n’en veulent pas et estiment que « le geste est non seulement insignifiant mais surtout, il intervient très tard ». D’autant plus que l’armée n’a plus mené de guerre depuis 1973, sauf pour massacrer les Libanais et réprimer les Syriens pour enrichir le Président et sa bande. Les appelés sont en plus spoliés par les gradés alaouites, et sont employés chez eux comme jardiniers, chauffeurs, et autres domestiques, avec le lot d’humiliations qui va avec...

La peur a changé de camp car le régime a envoyé une unité blindée à Daraa, ainsi qu’une unité de parachutistes de la Garde républicaine, et a bombardé la ville par les hélicoptères. Tout ce dispositif pour mater « quelques fauteurs de troubles infiltrés », selon le discours officiel !

La peur a changé de camp, comme en attestent les attaques électroniques menées cette nuit contre plusieurs sites de l’opposition, dont Free-Syria qui a été brièvement bloqué, durant la nuit, et le site kurde yekiti-party.org. L’attaque a été signée par un hacker syrien « SyRiAn 34G13 », « SyRiAn GhOsT » ou le « SyRiAn PRo », qui proclame : « si, dans le monde, les peuples s’immolent pour renverser leur pésident, les Syriens brûlent le monde et s’immolent pour maintenir Assad à la présidence ».

Cliquez ici pour voir en grand la page d’accueil piratée et remplacée par un message à la gloire d’Assad.

Mediarabe.info

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source « MediArabe.info »