Nouvelles arrestations de femmes d’Al-Qaïda au Yémen et en Arabie saoudite et nouvelles menaces dans le Golfe

Les terroristes menacent de mener des opérations d’envergure en Arabie

jeudi 3 juin 2010 - 15h15, par Mediarabe.info

Logo MédiArabe.Info

Les autorités yéménites ont arrêté, en mai dernier, une Australienne convertie à l’islam, qui vit dans le pays depuis 2006 pour, officiellement, suivre des cours de langue arabe. Une information révélée ce matin par le quotidien "Asharq Al Awsat", selon lequel Sanaa l’accuse d’être membre du réseau "Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique", qui a transformé le Yémen en base arrière pour déstabiliser les monarchies du Golfe. Aujourd’hui, Riyad a arrêté une femme d’Al-Qaïda en Arabie. L’organisation menace de représailles.

Tip A Friend  Envoyer par email | impression Imprimer cet article

L’Arabie saoudite affirme aujourd’hui, avoir arrêté, il y a trois mois, une autre femme membre d’Al-Qaïda. Il s’agit de la veuve d’un combattant d’Al-Qaïda tué en 2004 dans un accrochage avec la police saoudienne à Riyad. Il s’agit de Hila Al-Qoussayar (ou Al-Qassir) qui était mariée à un imam radical détenu en Arabie. Après son emprisonnement, le couple avait divorcé et Hila s’était remariée avec l’activiste d’Al-Qaïda. Depuis la mort de son mari, en 2004, elle a constitué le principal maillon d’Al-Qaïda en Arabie, où elle se chargeait des recrutements et de la collecte des fonds au profit d’Al-Qaïda (son dernier virement sur le compte des terroristes au Yémen, pour financer le djihad, serait de plus de 750.000 dollars selon « Al Arabiya »). Elle a été a été arrêtée à Bouraïda, un fief wahhabite dans le centre de l’Arabie.

Al-Qaïda vient de reconnaître l’arrestation de cette militante qu’elle qualifie de « la Femme la plus dangereuse en Arabie », ou encore de « la Dame d’Al-Qaïda en Arabie ». L’un des chefs d’Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique, Saïd Al-Shahri, lié à Ben Laden et à l’Iran (qui héberge le chef de l’organisation), a menacé aujourd’hui d’enlever des ministres et des princes de la famille royale saoudienne, pour monnayer sa libération. Dans un enregistrement, Al-Shahri affirme également que ses combattants s’en prendraient aux mécréants et aux impies présents dans la péninsule. Il menace également de commettre des attentats de grande envergure en Arabie, afin d’accentuer les pressions sur Riyad et d’obtenir la libération de Hila.

Notons que l’organisation terroriste a été récupérée et exploitée par l’Iran, depuis que Téhéran héberge et protège la famille de Ben Laden et Ayman Zawahiri. Les menaces contre l’Arabie visent à déstabiliser le royaume afin de retarder ou empêcher toute action militaire contre le programme nucléaire de la République islamique. Téhéran redoute l’échéance du 21 juin fixée par Washington pour imposer de nouvelles sanctions. La guerre, tellement souhaitée par l’Iran sur la frontière israélienne (avec le Liban ou Gaza) pour détourner l’attention, n’a pas eu lieu. Les mollahs risquent de tenter de la déclencher en Irak ou dans les monarchies du Golfe.

MediArabe.info

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source « MediArabe.info »