Irak : Al-Qaïda en Mésopotamie décapitée ?

Nouri Al-Maliki annonce la mort des deux principaux chefs islamistes. Est-ce le prix de son retour au gouvernement ?

lundi 19 avril 2010 - 16h13, par Mediarabe.info

Logo MédiArabe.Info

Le Premier ministre irakien sortant, Nouri Al-Maliki, qui cherche à retrouver son poste de chef de gouvernement à l’issue des élections législatives du 7 mars dernier, revendique ce 19 avril la mort des deux principaux chefs d’Al-Qaïda en Irak. La décapitation du groupe terroriste pourrait sans doute renforcer les chances de Maliki.

Tip A Friend  Envoyer par email | impression Imprimer cet article

L’annonce, lors d’une conférence de presse organisée à Bagdad, ce lundi par le Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki, est intervenue après que la Commission nationale électorale ait décidé de recompter manuellement les bulletins de la région de Bagdad pour départager les voix et dégager une majorité claire au Parlement.

Selon Al-Maliki, grâce à un travail de renseignement, les forces de sécurité ont réussi à localiser Abou Omar Al-Bagdadi et Abou Ayyoub Al-Masri (ou Al-Misri) dans la région d’Al-Tharthar, au nord de Bagdad. Cernés dans une maison, ils ont tenté de se cacher dans un trou creusé au sol. Mais ils y ont été abattus et formellement identifiés. Lundi, les autorités avaient en outre annoncé l’arrestation du Mufti de la République islamique d’Irak, autoproclamée par Al-Qaïda. Il a été interpellé dans l’ouest du pays, près de la frontière syrienne. Il venait d’être blessé lors d’un accrochage avec les forces de l’ordre.

Ces succès dans la lutte contre le terrorisme, soutenu par la Syrie et l’Iran, devraient sans doute bénéficier à Maliki et favoriser son retour aux affaires, au détriment de son concurrent direct, Iyad Allaoui.

MediArabe.info

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source « MediArabe.info »