Une enquête de Deir Speigel émet l’hypothèse :

Vers une « révolution sexuelle » dans le monde islamique ?

jeudi 26 octobre 2006 - 00h27, par Chawki Freïha - Beyrouth

Logo MédiArabe.Info

L’hebdomadaire allemand Der Speigel a publié, le 20 octobre 2006, une étude consacrée à l’évolution des mœurs dans les pays islamiques, où la jeunesse menace de bouleverser les traditions conservatrices.

Tip A Friend  Envoyer par email | impression Imprimer cet article

Selon cette enquête, « une nouvelle génération de la jeunesse dans ces pays aspire à bouleverser l’ordre islamique oppresseur et cherche à outrepasser les interdits imposés par les mœurs et traditions islamiques en matière sexuelle ». L’enquête révèle que « de jeunes garçons et de jeunes filles musulmans sont en phase d’accomplir une véritable révolution sexuelle dans les pays arabes ». Ceci est vrai pour le Maroc et pour l’Egypte notamment. A Rabat, les auteurs de l’étude ont recueilli des témoignages qui attestent que des jeunes gens se retrouvent toutes les nuits sur une plage de Rabat, derrière une forteresse, et vivent leur amour en toute quiétude. Un vendeur ambulant qui ramasse, tous les matins, les préservatifs usagés, prédit « l’enfer à ces déviationnistes »… La même scène se produit également au Caire, sur les bords du Nil, dans une rue rebaptisée « la rue de l’amour ».

Selon cette enquête, 56% des jeunes maghrébins ne respectent pas les interdictions imposées par l’islam, et regardent régulièrement des films pornographiques. L’exemple du Maroc est flagrant. Le pays est devenu une destination du tourisme sexuel depuis le Tsunami qui a frappé l’Asie du Sud-Est. Et les jeunes marocaines parviennent parfaitement à s’accommoder : elles vivent une sexualité débridée dans la discrétion, tout en respectant en apparence les préceptes de l’islam.

Le Liban n’est pas en reste. Dans les rue de Beyrouth pullulent les discothèques et autres boites de nuit où l’alcool coule en abondance et où les relations sexuelles sont légendes, à la faveur de la relative liberté qui distingue ce pays de son environnement régional.

Cette enquête fait dire au Der Speigel que « des endroits secrets dans les pays arabes et musulmans attirent les amateurs de sexe et ceux qui tentent de fuir l’oppression ambiante. La répression des autorités a touché ses limites et ces pays assistent à une explosion de la prostitution. Les autorités religieuses semblent perdre leur emprise sur les ouailles, désormais plus attirés par les télévisions satellitaires et les sites internet que par les mosquées. Une récente enquête atteste que les Pakistanais sont les internautes qui recherchent le plus des sites pornographiques sur Google, suivis par les Egyptiens, les Iraniens et les Marocains. Le tabou du sexe en pays islamiques se fissure. La situation peut évoluer de façon dramatique vers une révolution sexuelle qui emporterait toutes les traditions conservatrices en vigueur dans ces pays ; soit vers une confrontation entre ultras-libéraux et ultras-conservateurs, ces dernier étant opposés à tout ce qui se réfère aux libertés occidentales. Cette confrontation a déjà commencé en Egypte où les détenteurs d’un préservatif dans sa poche est passible de lourdes sanctions à l’image du journaliste égyptien Ali Al-Joundi, arrêté alors qu’il circulait en voiture en compagnie de sa fiancée. La police a trouvé sur lui un préservatif et a soupçonné sa fiancée d’être une prostituée. Emprisonnés, ce n’est qu’après un appel du père de la jeune fille que les deux amoureux ont été libéré.

Lire l'article original : http://www.spiegel.de/international...

4 Messages de forum

  • Le Liban n’est pas en reste. Dans les rue de Beyrouth pullulent les discothèques et autres boites de nuit o๠l’alcool coule en abondance et o๠les relations sexuelles sont légendes, à la faveur de la relative liberté qui distingue ce pays de son environnement régional.
    eh bien quoi de plus normal !!!
    le liban est un pays chretien à la culture orientale et non un pays musulman qui s’emancipe grace au temps moderne.Et d’ailleurs meme les musulmans libanais n’ont jamais été touché par l’islamisme et ont toujours evolués dans une société moderne.
    Nous ne serons jamais le bordel des pays arabe quoi qu’il advienne.

    • Cher Douchka,
      Je suis du même avis que toi et je te revoie dans les rues de Faraya ou de Beyrouth avec tes idées libérales héritées de ta mère que j’éstime et respècte. Malheureusement pas tout le monde au Liban voit la chose de cet angle là , et surtout en cette période
      sous beaucoup d’influences sombres qui le catapulte dans l’ère du moyen à¢ge.
      Par contre je trouve quand même bien ta facon de voire les choses. Salue moi beaucoup ta famille de ma part. à€ un de ces jours , j’espère. à bientôt ! Pascal A.

    • Douchka, etes vous Miss Liban de 1982 ? Je voudrais avoir votre email

  • l’Iran est le pays islamique o๠sévit le plus la protitution et la drogue.Il pend ses homosexuels de basse classe au bout d’une grue alors que La pédophilie et l’homosexualité existent chez les dignitaires du régime.
    Le Yemen à été condamné pour traffic d’êtres humains, surtout des femmes destinées à la protitution en Arabie Saoudite. EN Egypte de plus en plus de femmes voilées se font violées en pleine rue.Les régimes islamiques en place savent très bien qu’ils imploseront à cause de cette skizophrénie. Les prêtres cathos font pas mieux avec leur célibat forcé qui abouti au procès contre eux en Amérique. Trop de tabous ou d’interdits tuent progressivement l’idéologie ou la religion qui les imposent.L’islam ne fera pas exception.