Liban : les députés du Courant Patriotique Libre proposent un gouvernement consensuel, faute d’élection consensuelle

mardi 16 octobre 2007 - 21h42

Tip A Friend  Envoyer par email | impression Imprimer cet article

Selon le quotidien « Asharq Al Awsat », le bloc parlementaire du Courant Patriotique Libre (dirigé par le général Michel Aoun) a appelé à « former un gouvernement intérimaire de consensus, rapidement, surtout si les médiations du Patriarche maronite Nasrallah Sfeïr et du président du Parlement Nabih Berri échouaient. Ce gouvernement aura la tâche d’empêcher tout vide exécutif qui pourrait découler de l’absence d’une élection présidentielle consensuelle, toute dérive chaotique et tout affrontement ».

Ce faisant, le bloc aouniste semble convaincu que « l’élection n’aura pas lieu », et menace indirectement que « faute d’élection, c’est le chaos et les affrontements qui attendent le Liban ». Mais pour se dédouaner de toute responsabilité, le CPL met en garde contre « le blocage des tractations que pourrait provoquer la majorité, comme à chaque fois qu’une lueur d’espoir apparait à l’horizon ». Le CPL accuse la majorité de vouloir gagner du temps afin d’imposer des choix anticonstitutionnels.

Lire l'article original : Asharq Al Awsat (Londres)