Après la fierté, l’inquiétude

L’Algérie enquête sur les nouveaux convertis à l’islam

lundi 1er octobre 2007 - 12h42, par Mediarabe.info

Logo MédiArabe.Info

La presse algérienne, notamment arabophone, ne manque pas une occasion pour relater le nombre important des conversions à l’islam. Ces conversions, régulièrement prononcées dans les mosquées du pays, font la fierté de l’Algérie. Il s’agit non seulement d’expatriés qui travaillent dans le pays, mais aussi de touristes. Mais face à l’ampleur du phénomène, les autorités s’inquiètent et enquêtent.

Tip A Friend  Envoyer par email | impression Imprimer cet article

En effet, la fierté de voir se convertir de plus en plus d’étrangers vers l’islam cède la place à l’inquiétude. Les mosquées algériennes connaissent régulièrement la prononciation des deux « chahada » (témoignages), premier acte d’adhésion à la religion de Mahomet. En effet, le converti prononce devant l’imam, et devant des témoins, ses « chahada » : il affirme qu’« il n’y a de Dieu que Dieu, et que Mohammed est son Prophète ». A la veille du mois de Ramadan, plus d’une centaine de conversions ont été prononcées et le chiffre est en augmentation constante depuis plusieurs mois.

Mais voilà que l’importance du nombre des convertis suscite des interrogations y compris au plus haut niveau de l’Etat. Le ministère des Affaires religieuses craint que ces conversions ne soient motivées que par l’opportunisme des convertis. D’autant plus que dans la plupart des cas, ces nouveaux musulmans couronnent leur conversion par le mariage avec une Algérienne.

De fait, la loi exige à tout prétendant au mariage d’une algérienne de présenter un certificat prouvant qu’il est musulman. Ce qui pousse certains « amoureux » et « opportunistes » à se convertir pour l’occasion, mais sans conviction. Désormais, des enquêtes approfondies seront diligentées pour étudier, un par un, les cas de ces convertis. De lourdes sanctions pour faux témoignages sont prévues par la loi.

D’après « Ech-Chorouk » du 30 septembre 2007

Lire l'article original : Ech-Chorouk (Algérie)